Conseils- article 1

Les Indispensables de l’été par Aurélie Frasez

Du soleil dans mes cheveux

L’été qui s’annonce et une idée en tête: du soleil ! Plus particulièrement, du soleil dans nos cheveux. Loin de l’effet méché graphique des année 90, le balayage est une technique de coloration qui promet un éclaircissement en douceur. Alors comment trouver celle qui vous correspondra exactement et vous apportera ce supplément de lumière que vous aimeriez- tant?

Aujourd’hui plus question pour les coloristes de travailler la couleur des racines aux pointes car, tout est dans la nuance. Créer des contrastes et souligner les reliefs de chaque coupe, telle est la  tendance 2021 ! Le hair contouring est justement l’une des techniques les plus en vogue depuis que Jennifer Aniston de la célèbre série « Friends » l’a adopté pour incarner son dernier personnage du « Morning Show ». 

Une technique de coloration qui change quoi ? Le hair contouring accentue les contours du visage et joue avec des tonalités de teintes plus claires sur le devant, que sur l’arrière de la coupe. L’idée étant d’adopter un éclaircissement fondu pour apporter une touche d’éclat au visage. La bonne nouvelle, c’est que le hair contouring s’adapte à tous les types de femmes, et à tous les âges. Les équipes Mathieu et Aurélie Frasez, sont formées à l’ensemble de ces techniques. Lors de votre RDV en salon, une étude et un diagnostic vous seront proposés afin de trouver le style de coloration qui vous conviendra parfaitement.


Le Balayage pour toutes

Une question revient souvent en salons : «Le balayage est-il réservé aux blondes? ». Revenons un peu sur cette idée reçue. Le balayage peut être réalisé sur des chevelures rousses, les châtains et même les brunes. Il illumine des reflets blonds vénitien, miellés ou caramel. Le degré d’éclaircissement varie suivant les méthodes employées. Les produits de la gamme Carmen Rituels de notre partenaire Eugène Perma, sont conçus à partir d’actifs à 95%d’origine naturelle et conditionnés avec des matériaux à 50 % recyclés, pour le respect de vos cheveux. 

Côté techniques, les techniques dites douces se travaillent à l’air libre. Elles modulent les contours du visage pour apporter du relief à la chevelure. Avec elles, il est possible d’éclaircir le cheveu de trois à quatre tons. 

Pour plus d’intensité, les techniques « enveloppées » sont de mise. Les mèches sont alors enveloppées dans du papier thermique (aluminium, ou cellophane) pour pousser l’éclaircissement jusqu’à six ou sept tons.

Pour les produits, nous les sélectionnons avec soin car ils influent sur l’éclaircissement et la qualité du cheveu. C’est pourquoi nous choisissons de travailler depuis 30 ans avec la marque Eugène Perma, une marque 100%  française, innovante et éco responsable. Au fil des colorations, la fibre capillaire peut être éprouvée. C’est pourquoi, nous proposons un diagnostic en salon qui a pour fonction de vous orienter vers les rituels de soin qui permettront de préserver la protection et l’éclat de vos cheveux. Pour l’été, la gamme Solaris est tout à fait recommandée pour entretenir votre couleur ensoleillée.


Pour les cheveux courts aussi..

Sans aller jusqu’au « tie and dye », il est essentiel de garder des points d’ombre en racine, sur un ou deux centimètres. Le résultat est plus naturel et les retouches en salon seront moins fréquentes. Le balayage ou effet soleil est donc, à bien des égards, moins contraignant et durable qu’une coloration.

Pour un départ plus doux, certains coloristes crêpent le cheveu avant de réaliser l’éclaircissement. Cette technique est très utilisée sur cheveux courts, car elle évite les démarcations. Grâce à cela, les racines conservent de la profondeur et les pointes ensoleillées gagnent en effet « aérien ».

Sur cheveux courts, il est indispensable aussi, de travailler à partir du coiffage pour mettre en relief une mèche, ou un dégradé. Il n’est donc pas inhabituel de commencer la séance par la coupe afin de choisir les bons placements et zones de lumière, qui s ‘ajusteront d’autant mieux à la coupe.


Les mélanges à éviter

S’il convient à beaucoup de situations, le balayage ne doit pas être réalisé sur cheveux trop sensibilisés. Attention également aux colorations végétales, toutes ne sont pas compatibles avec un balayage qui, réalisé par dessus ce type de coloration, oxyde la couleur. Pour certaines nuances, cela peut même tourner à la catastrophe en fonction de l’actif utilisé. Il faut donc retenir que si votre coloration contient de l’Indigo ou du Katam, alors le balayage sera contre-indiqué. 

Ce bon conseil d’Aurélie Frasez, est également valable pour des colorations végétales châtain moyen, châtain foncé ou brun. Les plantes à indigotine risquent de s’oxyder au contact du balayage. Les principes actifs végétaux vont permettre au cheveux de s’imperméabiliser, empêchant le décolorant d’agir en profondeur. Pire, il va révéler des pigments bleu-verts, difficiles à faire disparaître.

En revanche, la coloration végétale peut être utilisée après un balayage pour « glosser » la chevelure. Avec un bémol pour le chevelures frisées. Car, si le balayage donne du relief aux boucles, il peut aussi les détendre et créer une différence de texture. 

Aurélie Frasez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.